La Plante du mois (visible également sur le journal "Le Sud-Girondin") 

"Si un chemin est meilleur qu'un autre, faites en sorte que ce soit celui de la Nature" 

Aristote 

ROMARIN À CINÉOLE 

Nom latin/rosmarinus officinalis cineoliferum

Famille botanique : Lamiacées

Organe producteur : plante entière

Chémotype : oxydes 1.8 cinéole…

 

Originaire du pourtour méditerranéen, le romarin est un petit arbuste vivace, qui peut atteindre 1,5 mètre de haut. Ses feuilles persistantes ressemblent à des aiguilles et ses fleurs sont de couleur bleu pâle ou bleu lavande. Une place d’honneur est réservée dans les cuisines à cette plante fortement aromatique.

Le romarin, qui croissait près des rivages marins, fut surnommé la « rosée des mers » par les latins. Dans l’antiquité, le romarin symbolisait surtout la mémoire ancestrale. En Grèce, les étudiants ornaient leurs têtes de couronnes de romarin destinées à fortifier leur capacité de mémorisation en période d’examen. Lors des enterrements, on utilisait du romarin afin de conserver la mémoire des défunts. Dans l’Egypte ancienne, les brindilles de romarin étaient brulées puis placée dans les tombes des pharaons afin qu’ils se souviennent de la vie qu’il venaient d’achever. Le romarin apportait aussi, disait-on, fertilité, confiance et fidélité entre les nouveaux mariés. Le romarin, qui fut distillé pour la première fois au 13ème siècle, fut apprécié pour ses qualités médicinales au moyen-âge. Au 14ème siècle, la reine Elisabeth de Hongrie le fit entrer dans la postérité en créant « l’Eau de la Reine de Hongrie » dont elle tenait, disait-elle la recette d’un ange. Goutteuse et rhumatisante, elle retrouva sa jeunesse à 72 ans en séduisant le roi de Pologne avec un élixir composé de branches de romarin distillé dans de l’eau de vie. Dans certaines demeures européennes, on a offert durant des siècles, des branches de romarin aux invités en guise de témoignage d’amitié.

Mucolytique, expectorante et bactéricide, son huile essentielle est proche dans sa composition chimique du ravintsara et de l’eucalyptus radiata Elle combat efficacement toutes les infections respiratoires, et donne de l’élan ainsi qu’un regain de vitalité.

Son HE est reliée au chakra du cœur.
 

MON ASTUCE :

Troubles respiratoires : 5 gouttes d’HE de Romarin à cinéole en mélange dans 10 ml d’huile végétale de macadamia ou sésame ou amande douce. En application sur les jugulaires (le long du cou sous les oreilles)

En diffusion : 10 à 20 gouttes d’HE de Romarin à cinéole dans votre diffuseur. 10 minutes 2 à 3 fois/jour.

En olfaction : 5 gouttes dans un stick olfactif. À respirer plusieurs fois par jour pour un regain de vitalité.  

©Léa Morgat 

(issue chronique le Sud-Girondin) 

JE DÉCOUVRE LE KIT DE LA PLANTE DU MOIS !

Les Jardins de Léa coffret
VOTRE KIT DU MOIS ! 
  • Black Facebook Icon

© 2019. LES JARDINS DE LEA